Projet Feux | UMR SPE 6134
Evènements  |
Participation à des colloques

Lien sur Participation de Lara Leonelli  au 12ème International Symposium on Fire Safety Science avec une présentation intitulée "Characterization of aerosols from the combustion of dead shrub twigs and leaves using a cone calorimeter"


Lara Leonelli, étudiante en troisième année de thèse au sein du projet "Feux", participera du 12 au 16 juin 2017 à Lund (Suède) au 12ème International Symposium on Fire Safety Science.

Le titre de sa présentation est "Characterization of aerosols from the combustion of dead shrub twigs and leaves using a cone calorimeter" dont voici le résumé :

Ce travail est une contribution à l’amélioration des connaissances sur les fumées émises par des feux de végétation. Il porte sur la caractérisation des aérosols émis par la combustion de feuilles et de branches de différents diamètres (de 1 à 20 mm) d’arbuste mort. Les expériences ont été conduite à petite échelle au moyen d’un cône calorimètre pour le brûlage de des feuilles et des branches de Ciste de Montpelier. L’auto-inflammation des échantillons a été obtenue par exposition de leur surface à un flux de chaleur de 50 kW/m². Les fumées et aérosols émis avant l’inflammation durant la phase de préchauffage ont été analysés séparément des fumées et aérosols émis durant la phase de flamme. Le HRR (taux de chaleur libéré) a aussi été mesuré et deux comportement différents ont été observés en fonction du diamètre des branches. Les échantillons ayant un diamètre inférieur à 4 mm présentent un unique pic de HRR tandis que deux pics ont été observés pour les branches de plus gros diamètres. Le SPR (taux de production de fumées) a également été mesuré et il a montré que les fumées étaient principalement émises durant la phase de pré ignition. Nous avons également obtenu une forte corrélation entre le HRR et le SPR durant la phase de flamme mais nous n’avons pas observé d’émission de fumées durant la phase de combustion des résidus charbonneux. Les facteurs d’émission des aérosols ont été calculés en fonction de ces phases de combustion (pré-ignition et flamme) et pour chacun des diamètres des échantillons.  Les aérosols ont été observés par microscopie électronique à balayage et à transmission (MEB et MET). La composition chimique des OC (carbone organique) des aérosols, émis lors de la phase de pré-ignition, a été analysée en chromatographie gazeuse couplée à un spectromètre de masse (CPG/SM). Des composés cancérogènes ont été identifiés. La taille des aérosols émis a été mesurée pour les OC et les BC (suies) grâce à un dispositif optique. La majorité des BC étaient des PM0,3, ce qui correspond à la fraction alvéolaire des particules.Ce travail est une contribution à l’amélioration des connaissances sur les fumées émises par des feux de végétation. Il porte sur la caractérisation des aérosols émis par la combustion de feuilles et de branches de différents diamètres (de 1 à 20 mm) d’arbuste mort. Les expériences ont été conduite à petite échelle au moyen d’un cône calorimètre pour le brûlage de des feuilles et des branches de Ciste de Montpelier. L’auto-inflammation des échantillons a été obtenue par exposition de leur surface à un flux de chaleur de 50 kW/m². Les fumées et aérosols émis avant l’inflammation durant la phase de préchauffage ont été analysés séparément des fumées et aérosols émis durant la phase de flamme. Le HRR (taux de chaleur libéré) a aussi été mesuré et deux comportement différents ont été observés en fonction du diamètre des branches. Les échantillons ayant un diamètre inférieur à 4 mm présentent un unique pic de HRR tandis que deux pics ont été observés pour les branches de plus gros diamètres. Le SPR (taux de production de fumées) a également été mesuré et il a montré que les fumées étaient principalement émises durant la phase de pré ignition. Nous avons également obtenu une forte corrélation entre le HRR et le SPR durant la phase de flamme mais nous n’avons pas observé d’émission de fumées durant la phase de combustion des résidus charbonneux. Les facteurs d’émission des aérosols ont été calculés en fonction de ces phases de combustion (pré-ignition et flamme) et pour chacun des diamètres des échantillons.  Les aérosols ont été observés par microscopie électronique à balayage et à transmission (MEB et MET). La composition chimique des OC (carbone organique) des aérosols, émis lors de la phase de pré-ignition, a été analysée en chromatographie gazeuse couplée à un spectromètre de masse (CPG/SM). Des composés cancérogènes ont été identifiés. La taille des aérosols émis a été mesurée pour les OC et les BC (suies) grâce à un dispositif optique. La majorité des BC étaient des PM0,3, ce qui correspond à la fraction alvéolaire des particules.

Page mise à jour le 30/05/2017 par Lucile Rossi-Tison