Projet Feux | UMR SPE 6134
Grand Public  |
Interventions dans classe et accueil de scolaires

 

Lien sur l'article relatif à l'accueil des élèves du collèges JF Orabona de Calvi le 31 mai 2017

Lien sur l'article relatif à la conférence destinée aux lycéens du lycée Fesch d'Ajaccio et intitulée "Organisation d'un travail de recherche sur la thématique des feux" réalisée par Guillaume Gerandi le 11 avril 2017

Lien sur l'article relatif à la conférence destinée aux lycéens du Lycée de l'Ile Rousse et intitulée "Etude de la dynamique de combustion de végétaux et des fumées émises" réalisée par Nathalie Chiaramonti le 30 mars 2017

 


Le projet "Feux" de l'UMR CNRS 6134 SPE de l'Université de Corse en partenariat avec le projet "SISU" a accueilli le 31 Mai de 14h à 17h les élèves du collèges JF Orabona de Calvi qui ont gagné le concours Alkindi (http://concours-alkindi.fr/#/pageVisits). Paul-Antoine Bisgambiglia, Jean Louis Rossi, Lucile Rossi et Tom Toulouse leur ont présenté quelques exemples d'utilisation des mathématiques dans leurs travaux de recherche  et une visite du laboratoire de travaux pratiques du département informatique et la  présentation du robot humanoïde NAO ont été réalisées.

 

 


Guillaume Gerandi, étudiant en première année de thèse  du projet "Feux"  a réalisé, au sein du lycée Fesch d'Ajaccio, le 11 avril 2017, une conférence destinée aux lycéens de terminale S spécialité Physique et intitulée "Organisation d'un travail de recherche sur la thématique des feux".

Le but de cette intervention était de donner aux élèves une vision plus précise de l'organisation d'un travail de recherche. L'exemple de la thèse qu'il effectue a  servi d'appui durant toute la présentation. Les élèves ont pu voir ce que représente l'état de l'art d'un domaine de recherche, ainsi que la mise en place d'un protocole expérimental aboutissant au traitement de premiers résultats.


Dans la cadre d'un partenariat entre l'Université de Corse et le Lycée de l’Ile Rousse, Nathalie Chiaramonti, Maître de Conférence à l'Université de Corse et chercheur au sein du projet "Feux de forêt" du laboratoire Sciences Pour l'Environnement (UMR CNRS 6134 SPE) a donné, au sein du lycée de l'Ile Rousse, le 30 mars 2017, une conférence destinée aux lycéens et intitulée "Etude de la dynamique de combustion de végétaux et des fumées émises" dont voici le résumé :

Les incendies de végétation sont toujours très nombreux et les surfaces brûlées demeurent considérablement conséquentes. Avec le réchauffement climatique, le risque incendie pourrait s’accroître, les conséquences humaines et environnementales seraient encore plus importantes. La communauté scientifique, en étudiant la propagation des feux, s’emploie à fournir des outils d’aide à la décision pour la sécurité incendie. La modélisation permet d’expliquer et de simuler le phénomène des incendies mais nécessite de disposer de données expérimentales. Différents dispositifs existent pour caractériser les propriétés thermiques cependant, certaines données (puissance dégagée, facteurs d’émission, opacité des fumées...) sont peu accessibles (non-reproductibilité des tests de terrain). De nombreuses molécules sont formées lors de la combustion des végétaux dans des conditions non maîtrisées, comme par exemple le monoxyde et le dioxyde de carbone, les composés organiques volatils et semi-volatils, les oxydes d’azote et les particules. Du fait de l’importance des émissions de fumées et de leurs effets sur la santé, il est primordial de pouvoir les quantifier.

L’étude présentée concerne le pin, en effet les futaies représentent non seulement un enjeu patrimonial fort mais également un enjeu économique important. De plus, les incendies dans ces futaies sont dévastateurs en raison de la forte combustibilité de ces espèces végétales. Afin d’expliquer au mieux le phénomène de combustion, il apparait nécessaire que les expériences réalisées au laboratoire soient les plus proches des conditions réelles d’incendies tout en étant facilement réalisables. Différents paramètres sont mesurés pour analyser la dynamique de combustion et l’opacité des fumées.

                                                   

Page mise à jour le 13/12/2017 par Lucile Rossi-Tison