Projet Feux | UMR SPE 6134
Productions  |
HDR

Lien sur HDR de Jean Louis Rossi

Lien sur HDR de Lucile Rossi

Lien sur HDR d'Albert SImeoni


  HDR de Jean Louis Rossi : "Problématique des feux de forêt : modélisation et outils d'aide à la décision" soutenue le 22 septembre 2017

Mes recherches ont toutes en commun l’objectif de répondre à des problématiques environnementales primordiales pour la Corse. De plus, ces problématiques locales sont aussi des enjeux majeurs dans d’autres régions du globe, ce qui ne les confine donc pas au seul territoire insulaire. Une des particularités de la modélisation de systèmes de l’environnement est qu’elle nécessite des approches pluridisciplinaires. Je me suis donc efforcé de fédérer autour de mon projet des compétences multiples apportant une plus value à ce dernier. Compétences que je suis allé chercher au sein de mon laboratoire mais également au sein d’autres laboratoires en France et à l’étranger. Mes travaux actuels portent donc sur la modélisation du comportement des feux de forêt et ont comme objectif affiché d’obtenir à moyen terme un outil robuste d’aide à la décision ou à l’aménagement du territoire. Il est à noter que cette recherche m’a demandé une reconversion thématique car je travaillais initialement sur la modélisation des interactions acoustiques en milieu marin. Mes travaux sur la problématique des feux de forêt sont exposés dans ce mémoire.

Son mémoire est téléchargeable en cliquant ici

 


 HDR de Lucile Rossi : "Des dauphins aux feux de forêt : traitement de l'information pour l'étude et la modélisation de phénomènes physiques environnementaux" soutenue le 20 octobre 2011

Quel est le lien entre des recherches réalisées sur les dauphins et d’autres sur le feu ? C’est souvent la question que l’on me pose. Voici la réponse que je donne : ces recherches répondent à des problématiques environnementales importantes pour la Corse et elles nécessitent des approches pluridisciplinaires dans lesquelles le traitement de l’information peut apporter une contribution non négligeable à l’étude et la modélisation des phénomènes. La réponse est simple mais la recherche ne l’est pas. En effet, les phénomènes étudiés sont tels qu’il existe très peu de données expérimentales les décrivant. Leur étude nécessite donc dans un premier temps le développement de protocoles et de systèmes d’acquisition de données et ensuite le développement d’algorithmes de traitement d’informations. Mes travaux de recherche portant sur le développement d’un système acoustique pour la limitation de la déprédation des équipements de pêche par les dauphins et l’utilisation du traitement du signal, de l’image et de la vision pour l’étude et la modélisation des feux de forêt présentent ces deux aspects. Ils sont exposés dans ce mémoire.

Son mémoire est téléchageable en cliquant  ici


 

HDR d'Albert SImeoni : " Outils de compréhension de la phénoménologie des feux de forêt et de leurs mécanismes fondamentaux" soutenue le 4 juin 2008

Les études sur la modélisation des feux de forêt ont commencé aux USA et en Australie, il y a environ cinquante ans. L'Europe s'y consacre depuis une quinzaine d'années avec en France l'IUSTI de Marseille, l'INRA d'Avignon, le LEMTA de Nancy et l’équipe « Feux » du SPE de Corte à laquelle j’appartiens. En dépit de nombreux travaux de par le monde, la compréhension et la modélisation des mécanismes gouvernant les feux de forêt constituent encore aujourd’hui un défi scientifique. Ce challenge est d’autant plus intéressant à relever que les travaux de recherche ont des retombées directes sur l’amélioration de la sécurité des biens et des personnes. Les attentes et les questions sont nombreuses. Parmi celles-ci, les deux problématiques majeures sont : l’amélioration de la lutte passive (prévention) et l’amélioration de la lutte active (combat contre le feu). La première concerne principalement les gestionnaires forestiers et les collectivités en charge de l’aménagement du territoire. Ils ont à leur charge la réalisation d’ouvrages tels que les coupures de combustibles ou encore l’appréciation des distances de sécurité dans le traitement des interfaces forêt / habitat, lorsque la distance imposée par la loi semble insuffisante (à dire d’expert). La seconde roblématique concerne les services de lutte contre les incendies et les collectivités en charge de la sécurité des biens et des personnes. Les principaux problèmes rencontrés sont alors la coordination des moyens de lutte et le choix de la meilleure stratégie, en particulier face à plusieurs feux qui ne peuvent pas être traités simultanément. Il est alors nécessaire de déterminer approximativement mais rapidement leur progression.
Mes travaux de recherche concernent des études à la fois fondamentales et appliquées dans le but d’apporter des outils d’aide à la décision pour ces deux problématiques.

Son mémoire est téléchageable en cliquant  ici

 

Page mise à jour le 24/09/2017 par Lucile Rossi-Tison